Schémas de la ségrégation scolaire en Europe

Helena Holmlund and Björn Öckert
Note de politique EENEE 3, 2021

La manière de répartir les élèves entre les écoles est une question politique importante, car elle peut avoir des conséquences tant sur l’efficacité économique que sur l’équité. En utilisant les données du cadre PISA, nous montrons qu’en Europe, la ségrégation scolaire varie considérablement, ce qui reflète en partie les différences de politiques éducatives et de profils démographiques. Les pays dotés d’un système scolaire non sélectif présentent moins de différences dans la composition des élèves d’une école à l’autre que ceux qui répartissent les élèves par niveaux plus tôt. L’admission fondée sur le lieu de résidence est associée à une ségrégation scolaire plus faible, tandis que les élèves sont répartis de manière plus inégale dans les pays où l’admission est sélective. La ségrégation scolaire se traduit également par des écarts de performance entre les écoles, tant à l’intérieur des régimes de répartition que d’un régime à l’autre.

Pertinence moyenne
La pertinence des documents de l'EENEE par rapport aux Objectifs de développement durable (ODD), adoptés par les Nations Unies, est générée à l'aide de l'initiative open source OSDG (www.osdg.ai).