Une perspective internationale sur les écarts entre les genres tout au long du parcours éducatif

Martina Viarengo
Note de politique EENEE 4, 2021

L’écart entre les genres en matière de niveau d’éducation général s’est inversé dans la plupart des pays de l’Union européenne et des autres économies avancées, les jeunes femmes étant plus nombreuses à aller à l’université que les hommes. Pourtant, d’importants écarts entre les genres persistent dans les choix éducatifs et dans les différents domaines d’études. Les écarts entre les genres persistent dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM). Ces écarts apparaissent dès le début de l’école secondaire et se creusent ensuite tout au long du parcours éducatif, entraînant une ségrégation sexospécifique sur le marché du travail. Il est essentiel de comprendre les causes de la persistance de ces différences entre les genres et la manière dont elles diffèrent à chaque étape de l’éducation, car cela a des répercussions sur l’égalité entre les genres ainsi que sur l’allocation des talents et la compétitivité globale des pays. Compte tenu de la nature et de l’ampleur des écarts entre les genres et du fait qu’ils varient selon le niveau d’éducation, des politiques et des interventions différentes sont nécessaires tout au long du parcours éducatif.

Pertinence élevée
La pertinence des documents de l'EENEE par rapport aux Objectifs de développement durable (ODD), adoptés par les Nations Unies, est générée à l'aide de l'initiative open source OSDG (www.osdg.ai).